samedi 23 avril 2016

La peur n'évite pas le danger


Je crois que tu pourrais me répéter cette phrase en boucle ça n'y changerai rien. Je serais toujours cette maman ultra-protectrice. Parce que oui, j'ai peur et, si peur que je resterai bien enfermé chez moi. Je suis cette maman très contrastée comme je t'en parlais ICI

Mais voilà, j'ai un loulou qui aime vivre et qui est plutôt remuant. Je le comprends tellement. Lui, ne rêve que d'une chose dès que le soleil pointe son nez: jouer dehors. Mais ce dehors c'est le danger c'est le risque c'est l'angoisse. 

Je suis cette maman qui rêve de liberté pour son loulou mais n'arrive pas à lui en laisser. Tout m'effraie. Tout est angoisse. Je suis cette maman qui doute, qui aimerait lui donner plus, qui aimerait partager plus. 

Je prends sur moi, je sors, je ne veux manquer aucun de ces petits moments avec lui, mais l'angoisse est telle que le plaisir se dissipe, le brouillard m'envahit. Ces parents qui rient, cet enfant sur le toboggan. Ces gens qui ne se doutent pas ou ne comprennent pas l'empressement de cette maman surprotectrice. Et mon loulou qui rêvent d'une liberté que je n'arrive pas à lui offrir. 

Je culpabilise tu le comprendras peut-être. Je me dit que toi aussi tu dois me juger. Penser que je n'ai qu'à me foutre un bon coup de pied au cul. Et si c'était si simple. Mais non tout n'est pas simple. La vie n'est pas faite pour les angoissés et je ne veux pas ça pour loulou. 

Je ne veux pas qu'il connaisse cette peur qui m'envahit si souvent.
 Je le veux libre et heureux.
Je le veux vivant.

3 commentaires:

  1. Je comprends. Je suis aussi une grande angoissée (même si j'ai la chance de ne pas avoir les soucis que tu connais) et ce n'est pas évident de trouver le juste équilibre entre l'envie de protéger mes enfants et ne pas leur transmettre ces angoisses/les laisser vivre...

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment un message émouvant :)
    Ton angoisse est tout a fait justifier avec les récents événements donc non je ne te juge pas moi :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est toujours simple... vu de l'extérieur! Le danger est partout, et il y a tellement de "et si...". Dur de gérer les angoisses, mais en effet, il faut laisser assez de libertés aux enfants pour grandir, pas simple! Alors bon courage!
    Bisous

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit mot!!!