lundi 2 avril 2018

L'autisme, dans la vie et dans l'assiette :) Des livres à découvrir

Aujourd'hui, c'est le lundi de pâques. Jour férié ça ne t'as sûrement pas échappé. Mais sais tu aussi qu'aujourd'hui c'est la journée mondiale de l'autisme ? Cette année j'ai un œil nouveau sur cette maladie ou disons plutôt sur cette différence alors j'ai décidé de t'en parler un peu. Pour informer, pour sensibiliser, et c'est avec plaisir que je te présente deux livres bien différents l'un de l'autre certes mais avec pour point commun l'autisme et ces particularités.



Déjà je vais te dire quelques mots sur l'autisme. Je ne suis pas une experte, loin de là, je découvre et surtout je découvre beaucoup de préjugés qui me font hurler intérieurement. Bon, à la base moi aussi j'ai cru à ces dires, j'avais une vision bien restreinte de l'autisme. Par ignorance, parce qu'on en parle peu et aussi parce qu'en France nous sommes bien en retard sur le diagnostic et les prises en charge.
Je ne saurais trouver les mots pour t’expliquer l'autisme alors je ne fais que citer le site du gouvernement.

L'autisme c'est quoi ?

L’autisme est un trouble neuro-développemental précoce qui dure toute la vie. Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de médicament spécifique pour l’autisme, mais une prise en charge adaptée permettant de mieux vivre avec l’autisme.
L’autisme peut être repéré avant l’âge de 2 ans, mais le diagnostic est possible tout au long de la vie.

Trois facteurs sont distingués dans l’autisme ; la génétique, le développement cérébral et le comportement. Ces trois facteurs sont en interaction constante, et ce toute la vie.

L’autisme se manifeste par des troubles de la communication, des intérêts ou activités obsessionnels, des comportements à caractère répétitif, ainsi qu’une forte résistance au changement. La personne présente aussi souvent des hyper ou hypo-sensibilités sensorielles (sons, lumière, couleurs, toucher…). Tous ces signes s’expriment avec des intensités variables.
L’autisme est souvent associé à d’autres troubles (épilepsie, hyperactivité, déficience intellectuelle, troubles du sommeil, troubles alimentaires…).

On estime que l’autisme toucherait 1 personne sur 100.

Les personnes autistes sont extrêmement hétérogènes dans leurs compétences et leurs fonctionnements. Certaines vont parler beaucoup quand d’autres vont présenter des difficultés d’expression, certaines vont avoir besoin de temps pour réaliser des apprentissages que d’autres vont parfaitement maîtriser ou encore complètement ignorer.

C’est pourquoi on parle de troubles du « spectre » de l’autisme, car le terme d’autisme recouvre une réalité très large, très variée, et très hétérogène. Chaque personne peut se situer à des degrés différents dans le spectre de l’autisme, selon la fréquence et l’intensité de ses particularités.

Voilà un peu pour la théorie. Si tu veux en connaître plus tu peux lire les articles complets par ICI.

Pourquoi ça m'intéresse ?

Pour ma part j’avoue que je ne pensais pas combien l'autisme pouvait prendre des formes si diverses. Je vois des psy depuis des années pour divers troubles, les diagnostics ont souvent divergé jusqu'à récemment où une psychologue s'est récemment interrogé sur un trouble autistique me concernant. Le syndrome d’Asperger. Je t'avoue que j'ai été surprise. Moi, autiste ? Ce n'était pas possible, j'étais loin de la vision dont j'en avais. J'ai lu, regardé des vidéos et découvert avec stupéfaction qu’effectivement un certain nombre de mes troubles s'apparentaient bien aux troubles du spectre autistique.

Pour le moment, je reste encore dans le flou et sans certitude mais j'ai pris contact avec le CRA et je construit mon dossier en vu d'une évaluation. Alors autiste ou pas, cette supposition à mon égard qu'elle soit avérée ou pas aura au moins eu le mérite de m'avoir enlevé de nombreux préjugés de la tête et m'a sensibilisé sur l'autisme.

J'ai lu beaucoup par le biais d'internet et vu de nombreuses vidéos. Des sites et témoignages il y en a de nombreux je ne saurais lesquels de conseiller plus que d'autres. Je peux tout de même te diriger vers les vidéos de super pépette qui m'ont été conseillées par ma psy et m'ont donné une première vision. Une copinaute m'a par ailleurs conseillé une bande dessinée qui justement retrace la vie de Julie Dachez alias super pépette et qui a fait écho à mon propre parcours. Je ne saurais que trop te la conseiller, que tu sois autiste ou pas elle ouvre les yeux sur une différence invisible. Sur des difficultés trop souvent banalisées et sous estimer.



Un album de bande dessinée, roman graphique sur une autiste Asperger. Le scénario est de Julie Dachez, qui présente sa propre histoire, avec des dessins de Mademoiselle Caroline.

“Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.
Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.”



************

Dans une toute autre lignée, je voulais aussi te parler d'un livre de cuisine. Quel rapport me diras tu ? Et bien comme j'ai pu t'en parler plus haut les autistes ont parfois des sensibilités particulières et ça passe aussi par l'assiette. J'ai moi même quelques difficultés avec certains aliments, des difficultés que j'ai dépassé ou du moins que je minimise mais par exemple si je le pouvais je ne mangerai rien de cuit. Les odeurs se dégageant m’indisposent bien souvent. Ce livre mêlent témoignages et recettes ce que j'ai grandement apprécié. Chaque recette est expliqué simplement, et peuvent être réalisées avec les loulous. Et chacune d'elle a une histoire ce qui nous emmène ici au delà d'un simple livre de cuisine. J'ai reconnu mon petit gourmet si difficile dans certaines de ces histoires et ces recettes peuvent être des réponses aux difficultés que nous rencontrons avec loustic. Un livre qui peut s'adresser à tous, autiste ou non.



“Parler d'autisme et de différence autrement
L’histoire de ce livre atypique, c’est celle des familles, des personnes autistes, des éducateurs qui ont répondu à notre appel à contribution.
Parler d’autisme et de différence autrement...

Véritable livre ressource, Je cuisine un jour bleu est loin d’être un simple livre culinaire de plus.
Si on y retrouve évidemment de nombreuses recettes simples, mais « goûtées et approuvées », ce livre est avant tout l’occasion de dresser un portrait sensible et de raconter au fil de ses pages les histoires de toutes ces personnes.

Plongez dans l’univers d’Anne, de Milo, de Jessie ou de Josef. Découvrez le « Riz vert » d’Arthur, la « Recette non philosophique et mathématique du chou romanesco » d’Amélie ou encore les « Spaghettis bleus » de Corentin.

Parce que « l’écologie humaine » fait partie intégrante de nos valeurs, nous avons souhaité, grâce à ces témoignages, découvrir et vous faire découvrir un monde méconnu, pour appréhender la différence autrement.

Laissez-vous emporter par Josef Schovanec, conférencier autiste, et Claude Carat, gourmet émérite, pour un surprenant voyage en « Autistan ».

A noter : Les droits d’auteurs seront reversés à des associations œuvrant pour les droits des personnes autistes.”




Deux livres qui ont su éveillé en moi la curiosité. Des ouvrages qui m'ont interrogé et m'ont apporté des réponses. Et au delà de mon implication personnelle, ces livres ont été deux lectures agréables que je recommande vivement. Deux publications sommes toutes différentes avec chacunes un même but : sensibiliser, informer et permettre une meilleure compréhension de l'autisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot!!!