vendredi 4 mai 2018

Mes lectures d'Avril

Le mois d'Avril s'est encore passé en lecture. Je suis contente d'avoir renoué avec les livres que j'avais un peu mis de coté l'année dernière. Les livres m'avaient manqués et je me régale à découvrir de belles lignes. Ce dernier mois beaucoup de lectures qui touchent directement à ma vie personnelle et qui par conséquent me parlent d'autant plus.



**********
Dans ta bulle
Julie Dachez


“« Les weirdos ne sont pas  ceux qu’on croit ! »
Dans une passionnante enquête, ce livre nous fait partager  la démarche d’une jeune universitaire qui part à la rencontre  de personnes autistes afin de leur donner la parole.
Loin des clichés ordinairement véhiculés, cet ouvrage retrace les parcours de vie et de résilience hors normes d’autistes  invisibles qui s’adaptent, se cachent, s’assument, se battent.
En alternant récits de vie et savoirs académiques,  avec un style énergique et drôle, l’auteure, elle-même autiste  Asperger, bouscule nos idées reçues sur la normalité
et nous invite à repenser notre société.  Vie scolaire et professionnelle, relations sociales, rapports hommes femmes  : autant de sujets qui sont explorés ici
et sur lesquels ces atypiques posent un regard avisé et corrosif.
En observant le monde à travers leur lorgnette, c’est curieusement  sur vous-même que vous en apprendrez le plus. Les autistes ont la parole : écoutons-les !”

Que dire ? Je l'ai dévoré en peu de jours. C'était pour moi une nécessité de le lire, je voulais en savoir plus, découvrir ces autistes invisibles parce qu'ils m’intriguent, parce que je suis peut-être des leurs. Je me suis reconnue dans plusieurs témoignages, des difficultés, des souffrances vécues moi aussi… Ce qui intensifie le questionnement du diagnostic (mon dossier se prépare doucement). Hormis ce côté personnel qui m'a poussé à commander ce livre dès sa sortie, j'en ai apprécié la lecture qui va à mon sens bien au-delà de l'autisme. Il est presque comme un essai de sociologie qui parle des discrimination bien au delà de l'autisme. Une lecture très intéressante !!!

**********
Je suis Epileptic Man 
Alexandre Lafont


“" Imaginez les 86 milliards de neurones logés sous votre crâne. Vous vous représentez le câblage ? Imaginez à présent un court circuit généralisé. Les plombs sautent et vous êtes dans le noir. La crise d'épilepsie, c'est, au sens propre, un orage électrique dans le cerveau. Je suis seul dans ma pénombre. Quand je sors de ce trou noir, je découvre une rangée de témoins soulagés qu'une scène d'horreur de Walking Dead ait été interrompue par le générique de fin. Ils ont assisté à LA crise, la fameuse crise. Je ne suis pas le seul. Il y a en France 800 000 épileptiques, dont la moitié a moins de vingt ans. "
Alexandre Lafont est épileptique depuis l'âge de seize ans. Il est décomplexé, drôle, moderne, passionné de science. Sur YouTube, il se transforme en Épilepticman, un personnage qui raconte la vie quotidienne d'un épileptique. Son récit nous fait découvrir les discriminations, les traitements, les épileptiques célèbres, mais aussi les occasions envolées, les filles qu'on aurait pu aimer, les talents qu'on aurait pu exercer, les carrières qu'on aurait pu embrasser, ces vies qui demeurent virtuelles. Il fait également le point sur l'état des connaissances médicales. Avide de comprendre et d'explorer tous les détails, même les plus inattendus, de sa maladie, l'auteur répond à des questions que beaucoup se posent : Un épileptique peut-il avaler sa langue ? Utiliser les jeux vidéo ? L'épilepsie est-elle contagieuse ?...”

Là encore un achat coup de cœur. Quand on m'a annoncé que j'étais épileptique j'ai farfouillé sur le net et suis tombée sur la chaîne YouTube de Epileptic Man. J'ai tout de suite été séduite par son ton, son humour, l'autodérision dont il fait preuve et j'ai par ces videos trouvé réponse à de nombreuses questions que je n'avais pas osé poser à mon neurologue. Je suis donc devenue fan et c'était donc pour moi une évidence de me procurer ce livre. Dans celui ci je suis allée à la rencontre d’Alexandre Lafont sans son masque d’Epileptic Man. J'ai découvert son parcours et l'origine de la chaîne YouTube. J'ai aimé retrouver son humour qu'il n'a pas laissé de côté et j'ai aussi été touché par les moments de détresse de ce jeune homme. Bref je ne suis nullement déçu bien au contraire. Une lecture que je recommande pour les épileptiques et les non-epileptique, il ne s'agit pas là d'un essai sur l'épilepsie mais un parcours de vie.

**********
Le grand guide de l'éducation constructive 
Marie Gilbert


“Comment aider son enfant à construire un bonheur durable dans le monde fluctuant d'aujourd'hui ?
L'éducation constructive est une démarche globale tournée vers l'avenir où les intentions et les actions des parents sont orientées vers un but : aider l'enfant à se construire, pour orienter sa vie vers un bonheur durable. Un projet éducatif adapté à notre époque, qui prend en compte : les besoins de l'enfant et de la famille d'aujourd'hui, les exigences de la société actuelle et les urgences planétaires.
Véritable référence éducative, ce livre n'en est pas moins illustré de cas concrets et d'exemples du quotidien. Il aborde aussi bien des sujets délicats comme l'autorité, la violence, les valeurs... que des questions actuelles comme l'écologie et le terrorisme. Enfin, il traite d'une dimension fondamentale de l'éducation : le rapport des parents avec eux-mêmes et avec leurs propres parents.”

Un livre passionnant qui devrait passer dans toutes les mains de parents désirant donner à leur enfant une éducation bienveillante. Ce livre est un véritable guide pour aider son enfant à se construire pleinement dans un monde parfois difficile. Comment faire fit de l'éducation que l'on a nous même reçu pour mener à bien une éducation choisie en pleine conscience. Ce livre tout au long est ponctué de petits exercices et de conseils pertinents pour guider les parents. Une éducation constructive est celle qui permet à l'enfant de s'épanouir et se construire pour le mener vers un bonheur durable.

**********
Les invasions quotidiennes
Mazarine Pingeot


“Être une mère de deux bambins séparée d'un mari envahissant et manipulateur n'est pas une sinécure. Un chaos quotidien qui prend des proportions épiques quand le lave vaisselle de Joséphine la lâche. Sans compter que ses cheveux partent en vrille. Et que son esprit semble jouer contre elle, s'amusant à l'égarer dans une chaîne de catastrophes théoriques sans fin. Comble de l’ironie, l'inspiration, elle, semble l'avoir abandonnée. Son livre est au point mort, et son nouvel éditeur aimerait bien avoir de ses nouvelles. Pour l'instant, Joséphine l'esquive. Mais combien de temps encore va-t-elle passer à côté de sa vie ?”

Une lecture rafraîchissante que j'avais eu la chance de gagner chez "maman est au musée". Mazarine Pingeot manie avec délectation et brio l'écriture et le vocabulaire. Une lecture qui nous emmène dans le quotidien d'une maman solo, avec petits tracas et gros soucis. Le tout raconté avec une pointe d'humour. On tombe vite sous le charme de Joséphine cette maman comme tant d'autres et l'on peut facilement se reconnaître dans ses péripéties du quotidien. Une jolie lecture, idéale pour les vacances ou simplement pour un bon moment de détente :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez moi un petit mot!!!